Municipalité de Mandeville Case Study

Source: Quebec Engineers Municipal Association (AIMQ) Magazine
Author: Stephane Joseph, B.A. (Env.)
Date: Fall 2009
Download: View the Original Article Here (176KB PDF File)

Mise en situation

Le personnel d’exploitation du réseau de distribution d’eau potable de Mandeville a su maxi- miser la qualité esthétique de son eau potable. De plus, la municipalité a renouvelé la capacité hydraulique du premier 3,4 km de la conduite d’amenée d’un diamètre de 200 mm, d’une longueur totale d’environ 4,7 km. La municipalité compte terminer le nettoyage de la dernière section de 1,3 km cet automne, pour ainsi rejoindre le réseau bouclé aux abords du village.

C’est en combinant des méthodes mécaniques de mise à niveau et une approche moderne et très abordable de traitement que ces résultats ont pu être atteints.

Le colmatage des conduites de distribution d’eau potable est un problème commun, réduisant la pression et le débit pour la consommation et la protection incendie. La coloration de l’eau, occasionnant un problème d’esthétique, est également un inconvénient important, mais toutefois inoffensif pour la santé. Ces problèmes semblent souvent insurmontables et très couteux pour les gestionnaires de réseaux.

Opérations traitement

Le traitement à l’usine fait notamment appel à l’utilisation d’un mélange approuvé NSF conçu par la firme Environor Inc. pour contrôler la corrosion dans le réseau de distribution et pour séquestrer le manganèse. L’approche a permis de réduire le taux de fer sous la limite esthétique et d’empêcher que le manganèse n’incommode les usagers, sans qu’il ne soit nécessaire d’investir pour l’ajout de filtres spécialisés.

Opérations nettoyage

Pour le nettoyage, la municipalité a choisi la technique Véloce Plus, qui consiste à déloger les dépôts solidifiés avec de l’eau pressurisée à basse pression, suivi du trempage d’une solution de passivation NSF visant à accélérer le processus normal de passivation, et ainsi prévenir les problèmes de couleur. Sommairement, sous la surveillance de la firme Dessau, les étapes de travail sur le terrain étaient :

  • Installation d’un réseau temporaire afinde ne pas interrompre l’alimentation d’eau pour la municipalité entière.
  • Suite à l’ excavation des puits d’accès par la municipalité, une section d’environ un mètre de longueur de conduite a été retirée pour permettre l’accès à la conduite. En moyenne, les puits d’accès étaient espacés à une distance d’environ 200 mètres.
  • Une inspection vidéo préliminaire de la conduite fut effectuée à chaque puits d’ac- cès, suivi du nettoyage hydraulique à basse pression. Le nettoyage consiste à insérer un boyau au bout duquel diverses buses peuvent être installées pour répondre aux besoins de nettoyage requis, selon le degré de colmatage interne.
  • Suite au nettoyage, une inspection vidéo dictait la poursuite ou l’arrêt du nettoyage, l’objectif étant de déloger 95 % ou plus des dépôts. Immédiatement après le nettoyage, le trempage de la solution de passivation débuta, pour terminer avec la désinfection de la conduite selon les normes.

Opérations de passivation

La technique de passivation consiste en un trempage d’une solution chimique accrédi- tée NSF à l’intérieur des conduites pendant quelques heures. La passivation est la trans- formation des surfaces métalliques en oxyde de fer gamma très résistant à la corrosion. Cette transformation est initiée par l’applica- tion d’une solution concentrée d’inhibiteurs respectant en tout point les normes de qualité pour l’eau potable.

  • Les conduites d’eau potable de la municipalité de Mandeville, en service depuis environ 50ans, présentaient une capacité hydraulique réduite à cause d’un colmatage localisé important.
  • Il y a deux ans, la firme Environor a été mandatée pour résoudre les problèmes decolo- ration pour l’ensemble du réseau. Un traitement sur mesure a permis de contrôler à la fois le fer et le manganèse, retrouvé en quantité excessive dans l’eau potable.
  • Dans le but d’assurer une protection incendie adéquate selon les normes et compte tenu de la bonne condition structurale des conduites, la Municipalité de Mandeville et son consultant Dessau ont mandaté la firme Acuro pour nettoyer 3,4 km de conduites d’amenée.
  • La méthode de nettoyage utilisée, connue sous le nom de Véloce Plus, consiste en un net- toyage hydraulique à basse pression suivi d’un trempage d’une solution de passivation.

Résultats

Les résultats ont été concluants : nous avons constaté que la presque totalité des dépôts a été enlevée. Il y a eu des améliorations importantes des pressions et des débits aux bornes d’incendie témoins, dépassant 60 psi de pression résiduelle, jamais vu auparavant. Nous anticipons que ces améliorations seront encore plus remarquables pour les résidents après la réhabilitation de la dernière section de la conduite d’amenée cet automne.

Le nombre limité de plaintes de couleur ou d’odeur a démontré l’efficacité du procédé de passivation. En moyenne, 150 m de conduites ont été nettoyés et passivés par jour. Un rapport a été présenté à la fin du projet, incluant l’inspection vidéo de l’ensemble des sections de conduites nettoyées.

Conclusion

Cette approche sans tranchée permet d’éliminer la couleur dans le réseau et de renouveler la capacité hydraulique des conduites. Cependant, la technique de nettoyage n’est applicable que pour les réseaux de distribution dont le traitement fait appel à des inhibiteurs de corrosion. Le coût pour l’ensemble de ces travaux est de beaucoup inférieur à celui des autres approches et méthodes comparables sur le marché.